London Magique

Forum RPG sur le Londres magique du Monde de Harry Potter.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand l'orage nous surprend! (lPv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Sam 26 Jan - 14:04

[ super aussi ton flash back bounce . Quel pourriture cet Abraxas lol! ]

Lorsque le patriarche des Malfoy imposait sa présence, tout se terminait mal. Cet homme avait le don de semer zizanie, discorde et violence. Transformer des instants qui loin bien sur d'être agréables demeuraient protocolaires en véritable joute faisait partie de ses occupations favorites.
Bien évidemment ls premiers à en patir étaient Narcissa et son époux. Néanmois, ils avaient appris à vivre avec bien qu'à chaque fois tout finisse mal.

Narcissa semblait songeuse, l'apparition du spectre glacé avait surement fait revivre quelques réminiscences des plus déplisantes, tout comme à lui l'instant précédent. A ses paroles perplexes, il arqua un sourcil, son visage étrangement dénué de componction :

"Les choses ont changé à l'extérieur de ces murs, pourquoi ces vieilles pierres hantées feraient-elles remparts à quelques nouvelles considérations", expliqua-t-il d'un ton posé .

L'aristocrate considéra le sourire malicieux presque fripon de la jolie blonde et son esprit masculin se mit rapidement à battre la campagne. Avait-elle à cet instants les mêmes idées que lui?
Sentir son corps près du sien lors de l'intervention de viel Abraxas, sa main reserrée sur sa taille fine et l'instant du contact de sa peau sur sa bouche... Tout cela faisait beaucoup d'intéractions à connotation sensuelle pour un Lucius toujours au garde à vous pous des calins plus poussés XD.
Il se gratta nerveusement la nuque car il se doutait bien que Narcissa avait envie de tout sauf de ça et il devait donc maîtriser la chaleur de son regard lorsqu'il s'attardait inconsciemment sur les yeux, puis les lèvres et enfin la gorge de sa noble épouse.

"Je compte sur vous", dit-il d'une voix un peu lointaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Sam 26 Jan - 19:05

Une vague de souvenirs lointain semblait venir de traverser la pièce comme si Lucius et Narcissa s'étaient perdus dans un passé douloureux qui rappelait les difficiles visites du patriarche au Manoir...Abraxas avait toujours eu le don de faire des soirées les plus banales, les soirées pires qu'il soit donné à des sorciers de vivre, même l'annonce de la venue d'un enfant avait été une catastrophe et cela avait été la première et la seule fois, depuis, que la jolie blonde avait fondu en larme dans les bras de son époux. Avec les années les épreuves s'étaient succédées et Narcissa, autrefois si fragile, s'était endurcie avec les années et lorsqu'elle pleurait, ce qui était déjà rare, elle le faisait loin des regards du monde, loin du regard de son époux...Enfin cela avait été exact jusqu'à ce fameux soir de juin où Narcissa était allée trouver Severus ses joues de porcelaines ruisselant de larmes...

Lucius reprit alors la paroles et Narcissa acquiessa legerement à ces propos, il était vrai que le monde avait changé et que le spectre du vieux fou ne les rattachait qu'au passé...Un passé que Narcissa fuyait.
C'était un fait, désormais il fallait passer à autre chose. Les choses devaient changer chez les Malefoy. Ils allaient tous devoir réapprendre à vivre...et ce ne serait pas chose aisée.


_Soit...Dans ce cas je suis ouverte à toutes nouvelles considérations...Et cela va de soi que j'espère voir mon époux sortir plus souvent pour contempler le soleil, dans les jours à venir...Vous êtes bien pâle mon cher...

Toujours cet éternel sourire qui flottait sur ses lèvres délicates et son regard cristal inlassablement posé dans celui acier du blond.
Il paraissait bien ailleurs, perdu dans des pensées qu'elle n'aurait su deviner si elle n'était pas femme...or, elle était plus qu'une femme, elle était "sa" femme.
Ce qui traversait l'esprit du blond elle le savait et cela le travailler avant même l'interruption du patriarche... La croyait il stupide pour qu'elle ne puisse lire dans son regard ce qu'il essayait avec tant de mal de lui dissimuler.
Narcissa avait envi de s'amuser un peu et de titiller les désirs de son époux, elle adorait le manipuler à sa guise pourquoi s'en priver? Ainsi, la jolie blonde s'avança davantage vers l'aristocrate, si près que leurs riches étoffes se frolaient et qu'elle pouvait sans peine sentir le parfait si familier du blond.


_Je vous sens...ailleurs très chèr... quelque chose ne va pas?

Elle avait toujours été très doué pour jouer la comédie et ne s'en priver jamais lorsqu'ils étaient à Poudlard, elle manipuler son monde à merveille et surtout elle adorait faire tourner son époux en bouric!

[ Xd a ben oui c'était pas un amour le vieux..Lucius à tendance à lui ressembler^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Lun 28 Jan - 16:43

[ Voyons je ne suis pas si odieux que ce vieux débris Sad lol ]

Lucius l'observait continuellement scrutant la moindre de ses émotions, Narcissa était toujours sourire mais paraissait apaisée par rapport à il y a quelques instants.
Perplexe il se surpris à se demander si ils n'auraient pas du avoir cette discussion plus tôt afin d'éclaicir ces zones d'ombres qui croupissaient depuis visiblement pas mal de temps.

Voir le soleil... Il préférait de loin aller à l'Opéra ou dans une des meilleures tables de Londres . Songeur , il se dit qu'il inviterait sa noble épouse ce soir et qu'elle ne lui reproche plus de rester cloitré comme un moine XD.

L'aristocrate cru voir dans les yeux de son interlocutrice une lueur coquine, presque provoquante alors qu'elle s'approchait de lui et que le bruissement de leurs vêtements entrant en contact parvenait à ses oreilles. En agissant ainsi, elle finissait de lui faire tourner la tête et il senti sans mal qu'elle avait deviné ses intentions.
Aussi la considéra-t-il le plus sérieusement du monde et arquant un sourcil avant de répondre d'une voix profonde:

"Hum... Non tout va bien"

Puis il se passa nerveusement la main dans les cheveux. Elle le troublait de plus en plus. L'impression d'avoir fait un gigantesque bond en arrière le grisait, la jolie blonde n'avait pas pris une ride ou alors il idéalisait tellement son physique qu'il ne percevait en cet instant aucunement l'effet des années.

D'un geste ferme et précis il captura le menton de son épouse , sentir sa peau si douce... Il allait finir par ne plus se contôler XD.

"Tout va bien et vous... Vous êtes radieuse"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Lun 28 Jan - 20:34

[ RHHHOOO ne faite pas cette tête! Vous n'étes pas comme le vieux débris.. vous êtes...euh.. plus...séduisant! xd]

Le regard du blond sorcier était inlassablement posé sur elle, Scrutant chaque parcelles de sa peau de velour sans prendre la peine de dissimuler plus que cela une avidité certaine… Qu’il était facile de lire dans ce regard acier qui n’amusait à chaque instant que davantage la noble femme.
Narcissa n’épouvait aucune gène sous ce regard, un regard qu’elle connaissait si bien et qu’elle pouvait traduire aisèment. Son Narcissisme revenait il au galop ? aurait il déjà fallu qu’il l’ait quitté un jour ?! Mais il n’en était rien de tout cela. C’était simplement que Narcissa pouvait deviner aisèment ce qui se passait dans l’esprit masculin du sorcier qui se trouvait face à elle…Elle pouvait déjà deviner à quoi s’était évadée les pensées du blond. Que les hommes étaient prévisibles ! Narcissa était on ne peut plus consciente de l’effet qu’avait eu sa conduite et son rapprochement furtif et félin, sur son noble époux. Amusant. Fort Amusant. Oui qu’il était divertissant de voir à quel point une femme peut avoir un impact si important sur les désirs d’un homme…Désirs que Narcissa se plaisait à manipuler à sa guise. Mais, devait elle pousuivre ainsi et le le planter ici ? ou bien devait elle lui donner satisfaction et le laisser aboutir à ses fins, à ses désirs ? La question était bel et bien là… Il aurait été interessant de le laisser miroiter encore un peu pour finir par le laisser sur sa fin…Mais Narcissa se doutait que son époux n’apprécierait en rien une telle attitude…Oh non…après tout qu’elle homme aime qu’une femme manipule ses envies ? Et son époux était un homme comme les autres… il y avait des choses avec lesquelles on ne jouait pas…

Cependant la jolie blonde fut pour le moins surprise lorsque le blond sorcier retrouva un ton sérieux dans le but de lui rétorquer. Elle n’en montra rien, et conserva un sourire sans pour autant prendre la peine de répondre à son.
Lucius prit alors brusquement et fermement son menton entre ses doigts, tandis qu’au même instant la main pâle et douce de la jeune femme se posait sur le torse du soricer. Ses iris de cristales n’avaient pas lachés un seul instant le blond sorcier et lorsqu’il la complimenta à sa manière , Narcissa ne retint pas davantage son sourire malicieux, ne la rendant que plus séduisante.
Laissant ses doitgts jouer sur le torse du sorcier, sans pour autant se détacher de lui, Narcissa reprit, réfléchissant un bref instant en ce mordant la lèvre inférieure.


_Ne l’ai-je pas toujours été ?

Narcissa haussa légèrement les sourcils, il n’y avait dans ses propos rien de très orgueilleux ou prétentieux, simplement de l’amusement qui faisait sonner sa réponse comme une évidence, après tout n’avait elle pas toujours été radieuse aux yeux de tous ? Fallait il tant d’années au blond pour s’en rendre compte ?
Ses doigts fins remontant le long du torse de son époux, s’arrêtant au colle de sa chemise, jouant désormais avec le premier bouton, Narcissa fit une moue complétement adorable et elle ajouta dans un murmure.


_J’espère que ce n’est pas un fait sur lequel vous doutez, mon cher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Mer 30 Jan - 20:12

[ Merci lol ]

Lucius connaissait Narcissa autant que cette dernière savait le sonder avec pertinence. Ses petits sourires appuyés n'avaient rien d'innocent au contraire, ils étaient amusés. Des jeux de la sorte ne dérangeaient pas le noble sorcier au contraire, il avait de plus en plus l'impression d'avoir fait un magistral bond en arrière.

Que c'était grisant après ses jours de solitude amère qui s'étaient succédés depuis la mort du Seigneur des Ténèbres. A présent que tout était bel et bien fini le sentiment d'arriver au bout d'un long tunnel était une véritable réjouissance. Mais le problème restait toujours le même, comment retrouver un visage respectable alors que tous les trois étaient surveillés comme des parias. Ils pouvaient bien sortir, certes, aller à l'Opéra et dans les tables les plus raffinées du Londres sorcier mais hors de question de quitter le pays. Or il savait comme tout fin gourmet qui se respecte que les tables d'Europe les plus réputées se trouvaient à Paris.

Il répondit à la question de la blondinette par un sourire avant d'ajouté:

"Vous le savez très bien, alors pourquoi me le demandez vous ? Ah je sais ..."

Levant un instant les yeux au ciel comme s'il venait d'avoir une illumination il ajouta en observant de nouveau Narcissa et laissant ses doigts caresser son menton avec gourmandise:

"Parce que vous aimez l'entendre dire de ma bouche n'est ce pas ?"

Que de discussions dénuées d'allusion à la guerre, à la magie noire, à la puissance ... Etrangement ça ne le dérangeait pas. Il n'osait imaginer la réaction de sa névrosée de belle soeur si elle le voyait ainsi, à la limite content que Voldemort ne l'empêche plus de mener sa vie sereinement.
Bellatrix l'assennerait de mercuriales toutes plus mordantes les unes que les autres. Mais elle n'était pas là, elle se retapait chez elle et en ami que se respecte Lucius prenait régulièrement des nouvelles.
Néanmoins, à sa dernière missive il avait légèrement l'impression qu'elle préparait quelque chose. Bien évidement elle ne lui livrait aucune informations mais la connaissant comme s'il l'avait faite il savait bien que quelque chose se passait.

Qu'est ce qu'elle était pénible ! Lui n'aspirait qu'à la tranquillité et dans quelle histoire tordue allait-elle encore les entrainer.
Heureusement que Narcissa n'était pas comme ça.

Il frissonna lorsque ses mains remontèrent le long de son torse, jouant avec le premier bouton de sa chemise avec friponnerie.

"Non... Je n'en doute pas", murmurra-t-il d'une voix chaude en approchant le menton de Narcissa de sien et capturant ses lèvres douces et sucrées dans un baiser profond et sensuel.
Puis il la libéra lentement et gardant ses prunelles d'acier dans celles d'azur de son épouse il dit :

"A quand remonte notre dernier baiser avant celui ci ?"

En disant cela, sa main qui ne tenait pas le menton de la noble femme gissa dans le dos de cette dernière flattant ces reins d'un geste brûlant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Jeu 31 Jan - 0:05

Narcissa se doutait que son petit jeu et ses sourires parfaitement amusés ne passaient pas inaperçu auprès du blond sorcier… Non bien évidemment, Lucius la connaissait bien trop pour savoir qu’elle s’amusait quelque peu avec lui… Après tout ils étaient mariés depuis bien longtemps et Narcissa avait toujours agis de la sorte dans le passé…oui dans le passé car depuis déjà quelques temps elle avait perdu cette envie de s’amuser ou bien de rire de son époux, les circonstances n’étant en rien risibles et ne lui permettant surtout pas de jouer avec les désirs de l’aristocrate. Et oui elle était son épouse, mais durant ces dernières années elle avait quelque peu perdu de son impact sur son noble époux, principalement par volonté car elle ne désirait nullement fréquentait de trop près l’homme qu’était Lucius au service de Lord Voldemort…Le blond le savait on ne peut mieux, car il n’avait guère approché son épouse, non en fait, ce jour ci était certainement le premier depuis bien longtemps où les deux époux Malefoy retrouvaient une certain complicité et une certaine proximité ! Bien sur le sorcier s’en était rendu compte et tout comme elle il devait avoir l’impression d’avoir replongé dans un passé qu’ils avaient tout deux cru révolu à jamais. Narcissa devait se l’avouer il était agréable de retrouver son époux.
L’aristocrate ne se fit guère attendre et il ne tarda pas à entrer dans le petit jeu de son épouse démontrant à nouveau qu’il la connaissait mieux que qui conque. Narcissa en sourit. C’était un fait, elle voulait l’entendre de sa bouche, après tout les compliments du sorcier étaient bien rares ! Alors, dans un sourire qui frôlait la provocation, la jolie blonde lui rétorqua.


_Oh mais je vois que mon époux n’a rien perdu de sa perspicacité ! Et je dois dire qu’il n’est pas faux que j’aime, et de loin, entendre prononcer toutes sortes de compliments par votre personne !

Et bien quoi elle n’avait pas le droit de se moquer de lui ? et bien tant pis ! La jolie blonde prenait se droit, elle faisait ce qu’elle voulait et s’il avait envi de rire de son époux, pourquoi s’en priverait elle ! Cependant, il était bien étrange d’arriver à cette situation de connivence alors que quelques minutes plutôt la jeune femme criait sur l’aristocrate pour lui faire comprendre qu’elle en avait bien assez de lui et de la vie qu’il menait et qui ne lui convenait bien sur en rien… C’était un peu comme si, la noble femme devait apprendre à vivre une nouvelle fois avec le blond sorcier, comme si elle devait à nouveau l’apprivoiser, comprendre ses réactions, à nouveau le connaitre… Il ne serait pas aisé pour les deux Malefoy de revivre comme il se devait, tout simplement parce que leur statut dans la société avait bien changé mais aussi parce que Narcissa serait bien évidemment bien plus réticente à de nombreuses choses…
La blondinette le sentit alors frissonner sous ses doigts tandis qu’elle jouait négligemment avec le premier bouton de la chemise du sorcier. Elle sourit à cela se retenant à grand mal d’une remarque stupide qui ne ferait qu’agacer un peu son époux…Lucius approcha lentement son visage pâle du sien et inévitablement ses lèvres froides et à la fois brulantes rencontrèrent celles délicates et rosées de la jolie blonde . Il lui donna alors un baiser furtif mais profond auquel Narcissa répondit avec sensualité ses doigts fins venant effleurer la nuque de l’aristocrate.
Lorsque leurs lèvres se séparèrent, les iris envoutantes de la jolie blonde regagnant celles aciers du sorcier, ce baiser laissa un arrière goût d’insatisfaction…


_Je dirais qu’il remonte à bien longtemps… et si j’avais envi de vous agacer peut être dirais je qu’il remonte à la naissance de votre fils…

Narcissa lui sourit se retenant de rire, bon d’accord peut être que cela ne remontait pas si loin que cela ! Mais tout de même !
Retrouvant son éternel sourire taquin et provoquant Narcissa ne sembla pas réellement réagir lorsque son époux la rapprocha de lui en venant placer, dans un geste désireux, l’une de ses mains au creux de ses reins. Bien au contraire, pas décidé à lui donner ce qu’il semblait attendre si vite, elle se dégagea de son étreinte et le contourna venant se placer derrière lui. La jolie blonde se hissa sur la pointe des pieds et avant de venir susurrer quelques mots à son oreille, elle posa lentement, dans une caresse volage, sa main sur le haut du torse de son époux


_J’ajouterais qu’il te faudra bien plus qu’un baiser pour te faire pardonner… ton épouse est exigeante…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Sam 2 Fév - 19:01

Le baiser que Narcissa lui rendit révéla à l'aristocrate que son épouse n'était pas mine de rien la personne si glacée qu'il avait cotoyé pendant toutes ces années. A dire vrai, plus le temps avait passé plus le lien charnel qui pourtant était une des conditions sine qua non du mariage s'était étiolé jusqu'à devenir quasi inexistant.
Chacun était accaparé par son quotidien ce qui était d'ailleurs plus que confortable mais guère gratifiant lorqu'au bout les deux protagonistes ne se prêtent qu'une attention mutuelle des plus minime.
Comme ils ne se parlaient que pour l'exigeance des convenances, il n'avait pas à entendre les taquineries de la jolie blonde qui visiblement profitait de ce moment de complicité pour reprendreses habitudes d'autrefois.

Le sorcier l'avait connu ainsi, alors que leurs parents les avaient promis l'un à l'autre, une toute jeune femme pleine de grâces mais ne ratant l'occasion de le charier. L'homme qu'il était considérait ceci comme les coquetteries de cette benjamine gâtée par ses parents. Aussi faisait-il preuve d'une tranquillité presque débonnaire mais tout autant provisoire.
En effet, il aimait bien s'amuser mais si il y a un dicton avec lequel il était d'accord c'était que les plaisanteries les plus courtes étaient de loin les meilleures.
Lorsque sa noble épouse déclara que leur dernier baiser remontait à la naissance de Drago, il arqua un sourcil curieux et sévère alors que ses iris maintenaient cette connexion magnétique avec ceux de la blondinette.

Cette dernière ne se résolu pas à se laisser aller à son geste pourtant équivoque dans le bas de son dos et vint se placer derrière lui, poussant la provocation en glissant sa main sur son torse ce qui bien sur eut pour effet de finir de donner des idées saugrenues à Lucius.
Le souffle délicat de Narcissa finit de combler l'impatience de ses sens alors que les propos qui en émanaient étaient visiblement faits pour le faire languir.

Il était hors de question qu'il se mette à genous pour satisfaire ses caprices, l'aristocrate avait esptimé avaoir fait assez de concessions. A présent, il lui avait fait comprendre son désir, si elle le refusait, il n'allait pas non plus la forcer.

Il saisit d'un geste ferme la main fine qui errait sur son torse et la tira vers l'avant pour que le corps de la jeune femme soit plaqué contre son dos. Cette chaleur provoqué par leur contact des plus étroits lui mettait la tête à l'envers mais il conservait néanmoins tout son discernement:

"Tu veux que je fasse quoi ?", demanda-t-il avec un sourire en coin, le regard brillant d'une lueur lubrique.
Tournant subitement la tête il scella de nouveau ses lèvres à celles de son épouse avec fougue sans toutefois lacher la main de celle ci. Puis une fois le baiser terminé il hocha la tête et la considéra avec une mine faussement suspicieuse:

"Et avec deux ?", s'enquit-il en la libérant enfin et faisant glisser sa main de la hanche de Narcissa, glissant sur le creux de sa taille et terminant sa course sur les omoplates de la blondinette en une caresse brûlante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Dim 3 Fév - 1:40

Mariage, mariage, mariage…ce mot ne signifiait que trop de choses aux yeux de la jolie blonde…et à la fois pas assez de choses…Mariée par arrangement, elle avait toujours su de quelle manière se déroulerait sa vie…Oh oui elle l’avait toujours su. Etait elle déçue ? aurait elle aimé vivre d’une autre manière ? Elle l’ignorait…Depuis sa plus tendre enfance on l’avait bercé dans cette même doctrine. Elle devait être digne de son sang, honorer son rang et l’homme qui serait un jour son époux..Ce jour était si vite arrivé…Un mariage qui l’avait surpris et dont elle n’attendait rien. Elle n’attendait rien de cet inconnu qui allait partager sa vie durant un temps…Oui un temps car l’unique but d’un mariage entre sang pur était de perpétuer la lignée…en somme d’avoir un héritier. Malheureusement Narcissa se pensait parfaite, elle pensait qu’elle pourrait tenir son rôle à merveille, qu’elle pourrait jouer longtemps avec son époux, lui tourner autour et l’agacer sans arrêt…En bref demeurait cette enfant gâtée insouciante mais, elle avait cependant fait une grosse erreur et une erreur qui lui serait définitivement fatale, elle était tombée amoureuse de l’homme qui partageait sa vie. Alors comment, en aimant un homme à ce point sa vie avait elle pu changer radicalement ? Oh, certes elle était une femme respectée, admirée, enviée, désirée…Mais son mariage avait fini par devenir une grande et somptueuse mascarade.
Lucius vivait sa vie, elle vivait la sienne…Et le pire était que tout deux s’en accommodaient à merveille. Narcissa avait perdu son insouciance, son sourire taquin et le plaisir qu’elle prenait à agacer son époux…Les choses avaient fait que les deux époux s’étaient éloignés tant est si bien que tout ce que le mariage comprenait de plus légitime s’était vu devenir presque impensable…Elle n’approchait plus son époux et il en était de même pour lui. Choix. Décision. Telle était leur vie.

Ce jour ci après un petit retour dans le passé pour le moins agréable, Narcissa ne tarda pas à retrouver son époux tel qu’elle l’avait connu autrefois. Elle, elle était, à cette époque, la jeune fille pourrie gâtée qui aimait les fêtes, qui aimait danser et tout particulièrement rire des autres. Lui, il était un homme respecté, calme ou tout au moins à la patience limitée…Narcissa l’avait tant de fois provoqué qu’elle se demandait comment parfois il avait pu demeurer si calme…certainement une qualité. Et aujourd’hui cela recommençait. L’aristocrate le cherchait quelque peu, ce que ce dernier comprit bien rapidement. Plus encore il se permit un regard sévère et plein de sous entendus lorsqu’elle rétorqua que leur dernier baiser remontait à la naissance de l’héritier Malefoy…Certes elle était peut être remonté très loin dans le temps mais elle n’était pas très loin !

Persistant dans la voie de la provocation, Narcissa était parfaitement consciente qu’elle s’engageait là, sur une voie glissante… Lucius n’aimait pas spécialement qu’elle le manipule de la sorte mais cela n’empécha en rien la jolie blonde de poursuivre son petit manège, qui, comme elle s’y attendait, fut arrêté en chemin par son époux. Le sorcier lui attrapa fermement la main et la tirant sans ménagement vers l’avant, l’empécha tout bonnement de faire un quelque conque mouvement pour se détacher de lui, se retrouvant de se fait plaqué contre le dos du blond sorcier. Elle était près, trop près de lui…Elle sentait la chaleur de son corps contre le sien, elle sentait son odeur, ses cheveux clairs lui frôler le visage dans un caresse volage. C’était insoutenable, un frisson parcourut alors la jolie blonde mais elle n’eut cependant aucun mouvement pour se détacher de son époux…

Un sourire, un regard provoquant, une attitude sensuelle et s’il ne l’avait pas embrassé elle se serait certainement mis à rire face à la question qu’il lui posait ! Voulait il qu’elle lui dicte le moindre de ses faits et gestes ? Mais Narcissa préféra répondre au baiser enflammé que lui donna Lucius, sa fine main serrant lentement celle de l’aristocrate. Le sorcier finit par rompre ce baiser, laissant à nouveau flotter dans l’air, une sorte d’abandon, d’insatisfaction… Narcissa accrocha alors une nouvelle fois ses iris myosotis dans les prunelles aciers de l’aristocrate et elle lui accorda un sourire emplit de sensualité lorsqu’il lui posa une nouvelle question…Deux ? cela devenait déjà bien plus intéressant…
Frissonnant sous sa caresse, la noble femme se hissa à nouveau sur la pointe de pied et susurra une nouvelle fois à l’oreille du blond.


_Deux…c’est un bon début…

Se retrouvant une nouvelle fois face à son aristocrate d’époux, Narcissa laissa ses doigts regagner le première bouton de la chemise du blond et comme elle l’avait fait quelques minutes plutôt, elle se mit à jouer avec ce dernier puis finalement elle le défit lentement…Aurait elle décidé de lui accorder une faveur ? Cela se pouvait.

_...mais je te l’ai dit, ton épouse est exigeante…

A son tour, la jolie blonde vint sceller ses lèvres délicates contre celles de son époux lui donnant un baiser sensuel et ardent, l'une de ses mains pâles sur sa nuque, son corps frèle et élancé contre le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Lun 4 Fév - 20:00

Une carresse furtive, un baiser provoquant...
Le temps aurait pu avoir un impact définitif sur leur désir réciproque mais ce dernier avait su se dissimuler, attendant son heure pour se montrer maintenant avec la force et la candeur de jadis.
Songeur, Lucius laissa passer quelques instants sans rien dire, tant d'années s'étaient écoulées à ne se préoccuper de rien d'autre que les missions de Voldemort, la routine du Ministère. Une certaine amertume émanait à présent de tout cela, avaient-ils tous deux gaspillé bêtement l'essence de leur vie pendant tout ce temps ?

La voix cristalline de Narcissa résonna un instant dans sa tête comme un murmurre lointain, elle était une invitation à des retrouvailles délicieuses pimentée par cette proximité provoquée.
Lucius soutint le regard myosotis qui incrusté dans le sien reflétait les songes étranges du passé, cette froideur qui avait bercé leurs jours, leurs nuits, les mois et les années mais pourtant vibrait à présent d'une flamme dansante.
Il n'avait jamais cessé d'aimer cette jolie femme qui lui avait été offert par son père sur un plateau d'argent: il avait aimé ses coquetteries, son caractère taquin qui minaudait à loisir à ses oreilles.
Mais il avait aussi aimé cette étrangère de plus en plus lointaine dont l'éclat, tel celui d'un soleil d'hiver se voile un instant sous les nuages avant d’apparaître à nouveau souverain et à jamais indomptable.

Le temps sombre de Voldemort était terminé, rien n’excuserait les crimes du passé, ses crimes, mais l’heure était à passer à autre chose. Enfermés dans leur palais de glace les Malfoys avaient vu passé la guerre et son courroux et s’étaient éloignés l’un de l’autre.
Dorénavant ce n’était pas que l’extérieur qui était à reconstruire mais aussi leur relation qui vu cette complicité aisément retrouvée ne s’était pas dispersée aux quatre vents.
Il arqua un sourcil, louchant un instant sur le bouton que la noble femme venait de défaire et ébaucha un sourire lointain.
Elle captura de nouveau ses lèvres et il lui rendit son baiser sensuellement et avec tendresse puis sa main gagna aussi la nuque délicate de Narcissa sur laquelle elle coula avec volupté pour flatter aussi son cou puis de nouveau sa nuque.
Cette fois, il n’allait pas lâcher ses lèvres qui au contact des siennes ne faisaient pas seulement grimper en flèche son désir mais aussi ce lointain besoin d’amour. Ce sentiment qu’il gardait caché sous son cercueil de cristal et dont il n’avait donné sa quintessence qu’à une seule femme, celle qui se trouvait de nouveau dans ses bras.

L’aristocrate la pressa un peu plus contre lui, approfondissant son baiser, se délectant de ce contact à la sensualité volage mais ô combien érotique.
Puis ses lèvres descendirent dans le cou laiteux de la jolie blonde, gratifiant chaque centimètre carré de sa peau de cette tendresse brûlante et trop longtemps contenue. Il remonta lentement sur la nuque de Narcissa jusqu’à arriver de nouveau à l’arrière de ses oreilles si délicatement dessinées. Il en attrapa le lobe qu’il aspira entre ses lèvres et conquit de nouveau sa bouche sucrée.

Sachant Cissy bavarde, il était certain qu’elle ne manquerait pas de faire des petits commentaires XD ou peut être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Mar 5 Fév - 0:55

[Bavarde ?! Moi ? Jamais ! Et puis de toutes les façons m en fou nah ! et puis je ferais pas de commentaire voilà !]

Le bonheur ne se faisait il pas réelle à partir de l’instant où il était partagé ? En somme la solitude la plus totale même remplit de grandes richesses ne représentait rien, aucun bonheur, aucun paroxysme que ce soit. La solitude que refermait le Manoir Ancestral était de ce fait, une jolie prison dorée dont la clef semblait perdue à jamais…Les temps avaient été sombres et la demeure avait paru comme le seul rempart restant face à la cruauté du monde…Malheureusement une vie est faite de bien d’autres choses. Matérialiste, égoïste, orgueilleux, tant de qualificatifs qui désignaient à merveille le tempérament adopté par les Malefoy. Trop orgueilleux pour s’avouer un amour, trop aveugles pour ne pas constater la souffrance provoquée…trop matérialistes pour penser que la richesse matérielle suffisait amplement au bonheur… Tout ce paraitre, tout ces principes stupides qui consistaient en une pensée unique, le bonheur n’a nul besoin de l’amour. Faux. Voilà tout ce que pouvait aujourd’hui affirmer Narcissa. L’indépendance lui avait convenu, la vicissitude tout autant, mais tout cela n’était qu’éphémère et une chose essentielle lui avait manqué, l’attention de son époux…son amour. Car, étrangement, naguère, la noble femme n’avait jamais douté des sentiments du blond. Il était de marbre, froideur brute face au monde …mais il était tout autre, en sa compagnie, dans l’intimité. La vie était parfois amusante. Le temps l’avait fait douté, autrefois si certaine d’une chose qui lui semblait acquise, plus le blond sorcier s’éloignait plus elle dépérissait de voir un jour le peu de liens qui les unissait disparaitre à jamais…

Ce jour était un peu comme une réminiscence, ils avaient retrouvés une complicité effacée, une complicité retrouvée bien vite, des sourires, des caresses…une vie telle qu’ils l’avaient vécu, il fut un temps…Leur vie qu’ils avaient consommé comme l’on dilapide de l’argent au quatre vents. Ils avaient perdu un temps certain en amusette , en frivolité…et aujourd’hui ils payaient le prix du gaspillage de ces années éteintes à passer dans les couloirs sinueux du manoir, sans s’apercevoir… Et le coût de ces dépense était élevé, n’étant autre que le prix de leurs vives années.
Malgré cela la jolie blonde n’avait nullement dans l’envie de s’arrêter sur le passé, aujourd’hui marquait un tournant probant et déterminant dans leurs vies. Ne dit on pas après tout, que l’on apprend de ses erreurs ?

A l’ébauche lointaine de sourire que lui accorda son époux lorsqu’elle eut l’audace de défaire le bouton de sa chemise, Narcissa ne put que jubiler, il l’amusait lui et ses manières de sourire, d’exposer son approbation ou bien au contraire parfois sa dénégation…Autant d’attitudes qui distrayaient l’aristocrate et sur laquelle elle aimait tant autrefois le taquiner.
Nul besoin de lui demander à deux fois, le blond sorcier prolongea le baiser qu’elle venait de lui offrir avec ravissement et ferveur, laissant d’hors et déjà l’une de ses mains explorer habilement , un corps qu’il ne connaissait que fort bien et qui lui revenait de droit. Mais par ce baiser, Narcissa lui offrait bien plus qu’une satisfaction tant attendue d’un désir certain et d’un plaisir vraisemblable, elle lui offrait un amour ressentit mais dont elle l’avait privé depuis bien longtemps et qui ne faisant de ce baiser qu’une caresse plus languissante.
Il était son époux et le seul homme à qui elle accordait une importance incontestable, un amour abyssal, le seul qui pouvait percer son armure de glace.
Le blond sorcier rapprocha alors, son corps frêle et délicat du sien, dans une étreinte entendue qui ne certifiait que l’ardeur des sentiments et la fougue qui s’y mêlait avec délice.
Puis les lèvres du blond finirent par descendre progressivement dans son cou laiteux, le couvrant de baisers luxurieux, sous lesquels Narcissa trépidait de ravissement et d’impatience, relevant légèrement le menton pour accueillir les baisers légers de Lucius, elle se mordit sensuellement la lèvre inférieur lorsque le blond sorcier joua avec négligence avec le lobe de son oreille. L’une de ses mains fines regagnant lentement dans les cheveux soyeux de l’aristocrate qui reconduisait déjà ses lèvres vers les siennes. Séparant ses lèvres de celles effervescentes de Lucius, Narcissa reposa ses iris cristal dans les prunelles de son époux, préférant ne rien commenter [ tac !xd] La jolie blonde, laissa trainer ses doigts sur le reste des boutons ivoires de la chemise du sorcier, mordillant légèrement la lèvres inférieures du blond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Ven 8 Fév - 13:41

Le temps semblait suspendu entre ce qui autrefois faisait leur relation: une tendresse, une insolence brûlante de sensualité et le moment présent chargé des réminiscences du passé, de l’emblème royale de leurs sentiments.
Plus il couvrait sa noble épouse de baisers chargés de passion et d’impatience, plus l’amertume d’avoir laisser filer toutes ces années refaisait surface.
Mais cette émotion négative se voyait rapidement distillée sous cette sensualité tant attendue mais en même temps tant reléguée au second plan.
Voldemort lui avait plus que volé sa liberté, il lui avait aussi subtilisé une des rares choses qui en lui était bonne, à savoir l’amour démesuré qu’il portait à sa femme, cette créature sublime dont jamais il n’aurait soupçonné son père qu’il la lui donne en mariage.
Alors que le regard de la jolie blonde se faisait ardent, que d’un geste érotique et provoquant elle se mordait la lèvre inférieure avant de titiller la sienne ainsi que les boutons de sa chemise, ses pensées battaient la campagne grisée par cette envie irrépressible qui lui dévorait les entrailles.
La connexion de leurs regards à la couleur si froide et pure pouvait à cette instant brûler la glace la plus dure tout comme cette impatience qu’il tacha de combler en scellant avec une puissance toute virile ses lèvres à celles de Narcissa avant de passer sa main dans son dos, rejoignant la fermeture éclair qu’il fit glisser lentement jusqu’au bas des reins de la jeune femme.

Puis la pressant contre lui sans détacher sa bouche de la sienne, son autre main parcouru la nuque de son épouse, jouant avec le peigne qui maintenait ses cheveux avant de l’ôter laissant couler en cascade la rivière blonde au toucher d’une douceur incomparable.


« Tout ce temps… », murmurra-t-il en gratifiant la nuque de Narcissa de baisers brûlants qui descendaient dans se gorge, la naissance de sa poitrine qui se dévoilait de son écrin alors que la robe somptueuse tombait à terre dans un bruissement d’étoffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Sam 9 Fév - 14:12

La vie était parfois curieuse, des années à l’éviter, lui, cet homme qui partageait sa vie. A l’éviter par crainte de trop souffrir, par crainte de le voir partir…toutes ces années passées l’un à côté de l’autre, sans un regard autre qu’à la dérobé…des années perdues, des années gâchées par la volonté d’un seul. Un homme, enfin fut il qu’il soit homme, que Narcissa haïssait aujourd’hui pour ce qu’il lui avait pris. Cet imposteur, ce Lord en qui sa famille croyait, ces idéaux qui semblaient tant ressembler aux leurs…Il avait détruit plusieurs années de sa vie par son simple souhait, un souhait que la jolie blonde avait exhaussé en délaissant son époux lui permettant de ce fait de se consacrer à celui qu’il nommait : Maitre. Un Maitre qui avait pris une place considérable dans la vie de son noble époux, il avait pris à lui seul la place de dizaine de maitresses et fait disparaitre l’intérêt même du mot Famille.
Mais à présent tout cela sembla avoir été relayé au passé... malgré tout dans chacun des baisers, toujours plus ardent, que partageaient les époux Malefoy, une touche d’amertume et une fougue certaine venaient relevé cette nostalgie d’une passé déchu. Lucius regrettait peut être les années écoulées…pas autant qu’elle. Recevoir à nouveau l’amour de son époux, le sentir clairement transparaitre dans chacun de ces mouvements était probablement une chose que Narcissa n’espérait plus…Mais il était tellement agréable de ressentir que l’homme qu’on aime peut encore éprouver quelque chose à votre égard malgré les années, mais à la fois tellement douloureux de réaliser tout ce que l’on avait perdu. Tellement douloureux de se rappeler que ce que vous aviez pensée un dût n’avait été autre qu’une jolie comédie.
L’aimait il ? Elle n’en doutait pas réellement mais elle avait besoin d’en être assurer, elle avait besoin qu’il la rassure, qu’il lui démontre qu’il était toujours SON époux et qu’elle comptait ne serait qu’un tant soit peu à ses yeux de glaces.

La jolie blonde en termina alors avec les boutons de la chemise de l’aristocrate, dévoilant à ses yeux son torse immaculé et à la fois bouillant et si attrayant bien qu’elle n’eut pas le temps de délecter de ce spectacle puisque son époux semblait avoir décidé qu’aujourd’hui elle lui appartenait et de ce fait il reprit possession de ses lèvres lui assurant un désir grandissant et incandescent. Répondant à ce baiser elle frissonna sous ses mains expertes lorsqu’il laissa glisser lentement, trop lentement, la fermeture de son imposante robe et titilla son peigne pour défaire sa chevelure soyeuse et la laisser tomber en cascade le long de son dos.

Le regard pénétrant et envoutant de la belle aristocrate se reposa sur le blond qui la tenait fermement contre lui. L’étoffe somptueuse et riche tomba au sol, dévoilant le corps angélique et harmonieux de la jeune femme. Vétue de dessous fin en dételle noire, la jolie blonde eut un sourire amusée et fripon à l’égard de l’homme et lorsqu’il prononça quelques mots, elle posa délicatement le bout de ses doigts fins sur ses lèvres et susurra dans un souffle à son oreille avant d’en embrasser le lobe


_chutt…profite…

Narcissa pencha légèrement la tête en arrière alors que le blond parcourait sa nuque et sa gorge de se baisers brûlants. L’une de ses mains pâles regagna le torse de l’aristocrate tandis que son autre main prenait tout son temps pour jouer avec la boucle de ceinture du sorcier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Ven 15 Fév - 19:02

Lucius pressa le corps de Narcissa contre le sien et savoura avec délice cette chaleur envoûtante, sa peau contre ses lèvres mordillant son cou, descendant à la base de celui ci alors qu'une main restait dans le dos gracile de la blondinette et que l'autre partait à la conquête de sa poitrine sont il ôta d'un geste sur et précis l'écrin du sous vêtement et caressa sa peau satinée, ses lèvres rejoignant bientôt sa main .

Puis il scella de nouveau ses lèvres à celles de sa noble épouse avec une fougue presque sauvage et l'attira lentement sur le grand sofa qui se découpait devant la cheminée.

Ne plus penser à rien, faire le vide autour de soi. Ne faire qu'un avec le moment présent.

*Profiter…* C’est bien ce qu’il avait l’intention de faire. A vrai dire maintenant que les histoires avec Voldemort étaient terminées il aurait bien plus de temps pour ces choses là, ces moments avec la blondinette qui lui avaient tant manqué.
Cette dernière prenait tout son temps, jouant malicieusement avec les boutons de sa chemise, il espérait qu’elle ne tarde pas à les défaire car lui ne résisterait pas longtemps à la voir en dentelle noire dans ses bras puissants.

Bien évidemment il fallait savourer chaque seconde, ne pas aller trop vite en besogne. Mais il n’était pas du genre à faire mille cérémonies. Néanmoins, cela faisait une éternité qu’il n’avait pas eu de tels rapports avec la noble femme et il ne voulait pas la braquer en brûlant les étapes. Pourtant que diable, tous d’eux n’avaient rien de jouvenceaux.

Lucius captura les lèvres de Narcissa et laissa ses mains prendre possession de sa poitrine aux courbes délicieuses. Leur toucher si précieux finissait de le mettre dans tous ses états et la sauvagerie de ses baisers s’accentua alors qu’il rapprochait d’un geste ferme le bassin de l’aristocrate pour le plaquer contre le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Mar 19 Fév - 21:03

Profiter… Oui le blond sorcier avait tout intérêt à profiter de ce moment d’intimité, car ce soir elle quittait son lit, en somme elle lui donnait un avant gout de ce qu’il allait perdre dans les jours à venir…Mais Narcissa n’avait qu’une parole, ce soir ce serait chacun de son côté, elle ne pouvait pas toujours tout lui céder. Chambre à part, voilà un bien drôle concept…que Lucius n’apprécierait certainement pas, plus encore après la matinée qu’ils passaient ensemble. Chambre à part signifiait privé de tout « devoir conjugal » et Narcissa se moquait bien que l’aristocrate en soit mécontent, il l’avait cherché et encore il devrait se montrer heureux qu’elle soit dans ses bras à cet instant…bon certes elle en avait envie mais cela il n’était pas censé le savoir ! Donc oui…qu’il profite des baisers et des caresses qu’elle lui offrait car seul Merlin savait à quand seraient les prochaines !

Enfin, Lucius demeurait Lucius, et ses baisers devinrent plus sauvages , plein d’ardeur et de désir…Son aristocrate d’époux n’était pas de ceux qui aimaient s’éterniser…La tendresse allait un temps mais pas longtemps…manières qui n’avaient jamais dérangés la jolie blonde, bien loin de là… Ses mains parcouraient son corps et ses lèvres se faisaient plus violentes par force d’impatience, alors que Narcissa décidait qu’elle pouvait mettre fin à son attente en lui otant sa chemise, et faisant tomber son pantalon au sol. Les étoffes des époux Malefoy au sol, l’aristocrate fit reculer sa noble épouse pour la mener vers l’imposant sofa du salon que les flammes de la cheminée semblaient faire danser en ombres sur les murs.

Les baisers du blond se faisaient de plus en plus intenses dévoilant une sauvagerie retrouvée qui avait manqué à la blondinette. Il resserra fermement, presque violemment son étreinte autour de sa taille pour coller toujours plus son bassin au sien. Narcissa se sépara de lui prenant place sur le sofa où elle attira sans attendre son noble époux à elle, ses lèvres lui manquant si bien qu’elle les scella à nouveau prestement à celles de Lucius pour lui rendre un baiser farouche alors que ses mains débarrassaient l’aristocrate du vêtement qui lui restait.

Terminé les jeunes gens juvéniles qui se découvraient, Narcissa connaissait le corps de son époux et il connaissait le sien tout aussi bien… tout n’était que fougue et intensité, un jeu où chacun cherche à dompter l’autre mais sans jamais y parvenir réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Malfoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux: Magie noire : malédictions, démonologie
Patronus: Renard roux
Lieux d'habitation: Manoir Malfoy - Comté du Wilstshire -

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Mer 27 Fév - 19:37

Lucius avait toujours adoré ces joutes amoureuses bercés par un certain mystère alors même qu'ils connaissaient leurs corps par coeur. Les baisers farouches de son épouse excitaient ses sens au plus haut point.
Quelle étrangeté de voir à quel point les époux Malfoys pouvaient montrer au monde un éternel visage glacé et que dans l'intimité les choses puissent être aussi ... chaudes. Enfin il est aussi fort probable que tous deux marquant un tel engouement parce que ça n'arrive pas souvent.

La blondinette le débarrassa de ce qui restait de ses vêtements et Lucius fit de même d'un geste vif avec le bout de dentelle qui cachait l'intimité de son épouse.

Le sombre sorcier ressera son étreinte, poussant avec délice et conviction les portes d'une sensualité sans limite, les portes de leur amour souvent passé au second plan avec cette guerre meurtrière. Ainsi collé serré contre le corps nu et délié de Narcissa, Lucius n'avait envie que d'une chose, la faire sienne de nouveau, oublier ces sempiternelles guerres de mangemorts, oublier le Seigneur des Ténébres et songer qu'avant avoir été des mangemorts ils avaient été des hommes.

Sa douceur sauvage et brûlante... Il ne s'en lasserait jamais. Tants d'années à partager la même chambre, la même chaleur tout les soirs qui leur était donné d'être réunis depuis ce mariage arrangé, mais l'attirance qu'il ressentait pour la jolie blonde ne s'était pas dissoute bien que son éloignement pour des missions X ou Y émousse sérieusement le plaisir de la vie de famille et le fait de dormir chacun dans son coin aussi.

Cambrant légèrement ses reins pour resserrer encore le contact, il mordit légèrement la gorge de Narcissa avant de descendre sa bouche dans le creux de ses clavicules.
Puis son membre excité trouva le chemin de la grotte secrète de son épouse et s'y engoufra avec délectation et douceur .
Ses mains continuèrent de parcourir le corps fin et délié, de le gratifier de caresses et de douceurs voluptueuses et gorgée d'une sensualité sauvage.
Chaque mouvement qu'il effectuait en elle diffusait allègrement un bien être qui faisait disparaitre les soucis du quotidien, les miasmes du passé sombre, sous une couverture chaude et confortable, sublimant ces contrariétés en simples formalités à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcissa Malefoy
Mangemort
avatar

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2007

Qui êtes vous ?
Pouvoirs spéciaux:
Patronus: Cygne
Lieux d'habitation: Manoir Malefoy

MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   Sam 1 Mar - 17:06

Un plaisir de sensualité… un jeu charnel illimité qui les poussaient toujours plus loin. Un vrai délice, le délice de son corps contre le sien, de son souffle dans son cou, de ses baisers, de ses caresses…Un plaisir bien rare mais un jeu si excitant qui repoussait la bienséance et le protocole ne laissant place qu’au jeu de leur sens et à leurs baisers farouches. L’excitation qui jouait avec leurs désirs, leurs désirs qui jouaient avec leur excitation. Un plaisir plein de mystère mêlant sauvagerie et tendresse. Indomptés, comme si à chaque instant ils se redécouvraient.

Des mouvements plus fermes, plus violents, plus sauvages… Lucius resserra son étreinte rapprochant toujours plus leurs corps qui s’épousaient à merveille. Des baisers fougueux et un arrière goût d’amertume du temps perdu. Des moments rares ou plutôt qui s’étaient raréfiés avec les années, les épreuves qui les avaient séparé. Un Lord passé au premier plan, des missions, leur fils… Qu’aujourd’hui la douceur ardente des baisers et des mouvements de son époux n’étaient que plus délicieuse… Un plaisir à l’état pur qui réveillait une passion perdue. Une sensualité brulante et un désir grandissant.

Son corps nu contre le sien était un ravissement dont elle ne souhaitait pas se passer et son étreinte puissante révélait un caractère qu’elle aimait. Un coup de reins non dénué de douceur, la main fine de la jolie blonde se crispant sur l’omoplate de l’aristocrate, ses ongles acérés s’enfonçant légèrement dans sa peau diaphane. Narcissa se cambra davantage sous chacun des mouvements qu’effectuait son époux en elle, une vraie délectation, alors que ses lèvres regagnaient par instant celles du blond. Des mouvements plus vifs, plus rapides, des soupirs de désir et de jouissance. Ses lèvres rouges mordant légèrement celles du sorcier, la chaleur envahissant son corps.

Le temps semblait s’être arrêté…suspendu le temps que quelques instants d’intimité, rappelant à Narcissa que décidemment elle ne pouvait se passer de lui… une attirance toujours aussi prononcée, son corps lui avait manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'orage nous surprend! (lPv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'orage nous surprend! (lPv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Quand la vie nous fatigue, à quoi bon s'accrocher ? Certains diront que je suis une lâche mais non, c'est faux.
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Magique :: Londres ... :: Les habitations :: Manoir Malefoy-
Sauter vers: